LEGAL NOTICES

XAVIER JAMBON

PARIS – FRANCE

cox-gallery-xavierjambon


A l’occasion de sa première exposition à Paris, la Cox Gallery présente les œuvres de l’artiste girondin Xavier Jambon.

Autodidacte pendant les premières années de sa carrière, Xavier Jambon intègre à 26 ans l’Académie des Beaux-Arts de Bordeaux où il se forme à la technique pendant 3 ans en suivant l’enseignement de son maître, Jan Vuijk.

Ses créations empruntant jusqu’alors fortement à la bande dessinée, Xavier Jambon s’éloigne progressivement de cette dernière afin de privilégier une manière de peindre plus académique, inspirée par les grands maîtres de la Renaissance italienne tels que Michel-Ange et Raphaël. S’affranchissant de tout modèle, il fait naître sous son pinceau des corps à la précision anatomique remarquable, s’articulant selon une composition savamment étudiée et se détachant d’un fond épuré.

Accordant une place primordiale à la composition, Xavier Jambon n’en délaisse pas moins la couleur : le bleu outremer servant de toile de fond à certaines de ces figures est le fruit de deux années de recherche et d’expérimentation au cours desquelles il cherche à reproduire avec exactitude la couleur lui étant apparue en rêve.

Adoptant également depuis peu le noir et blanc, celui qui déclare en toute simplicité chercher uniquement « à faire de la belle peinture » atteint à merveille son but.


XAVIER JAMBON

La peinture, dit-on, est une manière de suspendre le temps… Celle de Xavier Jambon répond parfaitement à cette définition, car elle est faite de moments arrêtés, d’instants d’éternité, de flashs d’évidence intemporelle, d’éblouissements visuels que l’artiste sait rapporter du plus profond de lui-même, et dont il se saisit par un rapide croquis avant de les mettre en peinture.

On y voit des personnages figés dans un acte de la vie quotidienne, saisis dans des moments anodins « d’être au monde » et puis fixés par la peinture, incrustés et fossilisés à jamais dans celle-ci. Ils semblent flotter dans un espace-temps qui est aussi un espace social, détachés de la gravitation terrestre, satellisés et comme mis à distance de l’anecdote de la situation où ils ont été cueillis. On y voit une peinture dont la virtuosité formelle lui permet de transcender son sujet figuré. L’histoire racontée, la narration et la représentation oublient leur objet, pour n’être plus que le support ou prétexte à une merveilleuse peinture dont le mystère tient justement à l’ambiguïté de l’image arrêtée, qui permet tous les envois possibles de l’imaginaire pour qui la regarde.

Pierre SOUCHAUD

XAVIER JAMBON

Painting, as they said, is a way of suspending time… Xavier Jambon’s is a perfect answer to this definition, because it is made up of specific times, timeless moments, flashes of timeless evidence, glares which come from the depth of artist, and which he seizes by a quick sketch before painting.

We can see characters fixed in act of daily life, in anodyne moments then fixed by painting, forever inlaid and fossilized in it. They seem to float in a space-time which also a social space, free from gravitation, far from anecdotal situation in which they were picked. We can see a painting whose. A painting whose formal virtuosity allows him to transcend its figurative subject. Story told, narration and representation forget their object, to be no more than the support or pretext for a marvelous painting whose mystery is due precisely to the ambiguity of the motionless image, which enable those who watch it to be wonderfully imaginative

Pierre SOUCHAUD