LEGAL NOTICES

L’ATLAS

Jules Dedet, plus connu sous le nom de « L’Atlas », est un artiste français d’art urbain né en 1978. Méticuleux, à la recherche d’une certaine pureté tant dans la forme que dans le choix des couleurs utilisées, L’Atlas exprime à travers sa vie et son art la philosophie asiatique de la dualité comme source de complémentarité. A travers ses œuvres presque hypnotiques, on retrouve une dichotomie entre le noir et le blanc.
L’Atlas commence le graffiti dans les années 1990. Fasciné par l’histoire de l’écriture, il étudie la calligraphie dans plusieurs pays et dessine sa propre typographie. De retour à Paris, il transpose les techniques arabes anciennes avec des médiums contemporains tels que le scotch et le spray sur toiles ou sur posters. Il crée alors une signature unique et universelle inspirée du labyrinthe, qui demeure un motif récurrent dans son œuvre. Il intervient de plus en plus fréquemment dans l’espace public et devient une figure majeure du Street Art. Il développe parallèlement un univers pictural, conduisant méthodiquement l’écriture vers l’abstraction.
Ces boussoles et ces labyrinthes faits de gaffer (ce scotch blanc utilisé sur les plateaux de cinéma) et appliqués sur le sol sont une invitation à la réflexion. Dans chacune de ces œuvres, les mots, plus ou moins dissimulés se cherchent et se devinent, ce qui reste une des caractéristiques inhérentes à l’art urbain auquel il appartient. Ses œuvres ont été exposées dans de nombreux musées et institutions comme le Centre George Pompidou, le Palais de Tokyo ou encore le Grand Palais.

Jules Dedet a.k.a. L’ATLAS is a French street artist born in 1978. He meticulously strives for purity, in the shapes he uses as well as in his restricted color palette. Throughout his life and work, L’ATLAS expresses the philosophic and mystic principle of duality as a source of harmony. 

L’ATLAS devoted himself to graffiti in the 1990’s. Obsessed with the history of writing, he soon started travelling to study Latin then Arabic calligraphy. Back in Paris, he transposed the ancient arabic techniques (Kufi codes) into the latin alphabet using contemporary artistic medium: scotch tape and spray paint on canvas and poster. In his pictural universe, he leads the written word towards calligraphic abstraction. That’s how he developed his unique labyrinth-like signature, ever present in his pieces. His interventions in public spaces drew attention to his work and soon made him a major figure of the street art movement.

His compasses and labyrinths made of paint and gaffer tape stuck to the ground compel us to take a second look. In these pieces the words, more or less hidden are to be discovered, guessed almost. His studio work has been featured in numerous group and solo exhibitions, in major museums and art venues, including the Georges Pompidou Centre, Palais de Tokyo, the Fondation Cartier, and the Grand Palais, among others.

125x125_CrossFade_2017