LEGAL NOTICES

CRASH

John Matos alias CRASH naît en 1961 dans le Bronx à New York. Dès l’âge de 13 ans, il commence à suivre des adolescents plus âgés et traîne dans des terrains vagues ou sur des ponts, en observant les trains passer, toujours à la recherche de nouveaux tags. Après avoir choisis son blaze « CRASH », en souvenirs des nombreux accidents qu’il avait malencontreusement eu avec les ordinateurs durant sa scolarité, son nom commence très vite à envahir les wagons circulant dans tout New York. Dès 1980, l’artiste pressent l’enjeu majeur des street-artistes de travailler à la fois à travers la turbulence de la ville et d’exposer en galerie. Il décide alors d’organiser l’exposition « Graffiti Art Success for America » dans la célèbre structure Fashion Moda et intègre, dès 1979 le Studio Graffiti qui regroupe différents artistes de sa génération comme DAZE ou FUTURA. Il entre très vite dans les collections des structures les plus réputées au monde comme au MOMA de New York ou au Stedelijk Museum d’Amsterdam. Sa célébrité ne cesse de s’accroître lorsqu’il coproduit la campagne publicitaire Peter Stuyvesant avec Keith Haring. À la fin de l’année 1984, il expose au Musée d’Art Moderne de Paris durant l’exposition « 5/5 Figuration Libre France/USA » aux côtés de Jean-Michel Basquiat, de Keith Haring, de Robert Combas, de Tseng Kwong Chi, ou encore de Kenny Scharf.
Le rockeur Eric Clapton recevra en cadeau une guitare électrique taguée par CRASH, qu’il utilisera lors de sa tournée en 2001, le génie de l’artiste est alors exposé aux yeux de tous. En 2004, l’une de ces guitares, la « CRASH 3 » sera vendue par Christies pour 321 100$. Aujourd’hui ses traits sont repris pour de multiples campagnes publicitaires ou utilisés à des fins commerciales pour des marques comme Absolut Vodka, Levi’s, Handbags ou encore Tumi et Morphic. Plus récemment, il inspira, avec son acolyte DAZE, le réalisateur australien Baz Luhrmann (célèbre pour ses films Gatsby le Magnifique, Roméo + Juliette ou encore Moulin Rouge) dans la création d’une série Netflix, The Get Down, diffusée dès Août 2016. Cette dernière met en scène la vie des adolescents du Bronx et retrace la naissance du Hip Hop et du Graffiti dans les années 70. Véritable pionnier du mouvement Graffiti, il fut l’un des premier à intégrer des éléments figuratifs dans ses compositions savamment recadrées. Les codes du portrait côtoient alors les éléments de lettrage classique. Ses oeuvres font aujourd’hui partie des collections des plus grands musées mondiaux et sa reconnaissance ne cesse de s’accroître tant aux Etats-Unis, qu’aux quatre coins du monde.

John Matos a.k.a. CRASH was born in 1961 in the Bronx, New York. At the age of 13 he was already following older teenagers in vacant lots, watching trains pass from bridges, constantly on the lookout for new graffiti pieces. His alias « CRASH » came from the numerous incidents he had with computers during his school years. Soon this name could be seen painted on trains and subways everywhere in New York. In 1979 he integrated the Studio Graffiti, a group of great artists from his generation such as DAZE or FUTURA. A pioneer of graffiti art, CRASH was amongst the firsts to integrate figurative elements in his compositions, the codes of portrait beautifully clashing with the « wildstyle » work on the letter. Early in his career, CRASH anticipated the need for street artists to combine work in the streets and gallery work. This drove him to set up and curate the « Graffiti Art Success for America » exhibition in the famous Fashion Moda art space. His own work had rapidly entered the most prestigious art collections and could already be found in New York’s MOMA or Amsterdam’s Stedelijk Museum. His collaboration with Keith Haring for the advertising campaign for Peter Stuyvesand made him a celebrity. The exhibition « 5/5 Figuration Libre France/USA » at thenMuseum of Modern Art in Paris in 1984, where his work was shown next to pieces by Jean-Michel Basquiat, Keith Haring, Robert Combas, Tseng Kwong Chi and Kenny Scharf was the sign of an even broader artistic recognition. 

You might remember Eric Clapton playing on a guitar painted by CRASH during his 2001 tour. One such guitar the « CRASH 3 » was sold in a Christies auction for $321.100 in 2004. CRASH’s work has been featured in countless advertising campaigns : Absolut vodka, Levi’s, Handbags, Tumi, Morphic… More recently, Australian director Baz Luhrmann (The Great Gatsby, Romeo+Juliet, Moulin Rouge) created a show for Netflix inspired by CRASH and DAZE. Aired in August 2016, « The Get Down » dramatizes the life of teenagers in the Bronx and the birth of graffiti and hip hop culture in the 1970’s.

crash-02