LEGAL NOTICES

PIGMENTS VERTIGO

BORDEAUX – FRANCE

DAZE – CRASH – PRO176

cox-gallery-pigments-vertigo


Connus pour leurs styles inspirés des comics, la COX vous propose de découvrir trois pionniers du mouvement Street Art. D’une part, PRO176, chef de file d’une sorte d’Avant Garde Pure Graffiti à Paris. D’autre part, CRASH et DAZE, initiateurs du mouvement de l’Art urbain à New York dans les années 80. Ces artistes ont su tisser, au fil de leurs carrières respectives, un lien étroit entre la culture urbaine et le pop art ou l’art contemporain. Ces artistes majeurs du mouvement, les plus prolifiques de leur génération, ont également côtoyé des artistes prééminents tels que Jean- Michel Basquiat ou Keith Haring.
Leurs oeuvres offrent une nouvelle lecture du monde moderne. Les formes déstructurées, épurées, étirées ou abstraites exhalent l’énergie des rues new-yorkaises ou posent des interrogations philosophiques dans la quête constante du Bien contre le Mal. « Pigments Vertigo » montre l’univers et la culture visuelle de ces pionniers du graffiti à michemin entre dynamique colorée et recherche perpétuelle du vertige de la ligne.

COX Gallery is proud to present the works of 3 Street Art Pioneers. PRO176 is the leader of a ‘Pure Graffiti’ Avant Garde in Paris. CRASH and DAZE were two initiators of New York’s Urban Art movement in the 1980’s. Well known for drawing inspiration from comic books, these artists have been able to establish a close link between urban culture, pop art and contemporary art. Along their career, they have been rubbing shoulders with prominent artists such as Jean-Michel Basquiat or Keith Haring. These major players in the movement are also amongst the most prolific artists of their generation. Their work present us with a new take on modernity. The shapes are refined, elongated, or dismantled until they become abstract. They exude the energy of New York city’s streets and philosophically question the meaning of the battle of Good versus Evil. « Pigments Vertigo » discloses the universe and visual culture of these pioneers of graffiti, in tension between dynamics of colors and quest for vertigo in the lines.


CRASH

John Matos alias CRASH naît en 1961 dans le Bronx à New York. Dès l’âge de 13 ans, il commence à suivre des adolescents plus âgés et traîne dans des terrains vagues ou sur des ponts, en observant les trains passer, toujours à la recherche de nouveaux tags. Après avoir choisis son blaze « CRASH », en souvenirs des nombreux accidents qu’il avait malencontreusement eu avec les ordinateurs durant sa scolarité, son nom commence très vite à envahir les wagons circulant dans tout New York. Dès 1980, l’artiste pressent l’enjeu majeur des street-artistes de travailler à la fois à travers la turbulence de la ville et d’exposer en galerie. Il décide alors d’organiser l’exposition « Graffiti Art Success for America » dans la célèbre structure Fashion Moda et intègre, dès 1979 le Studio Graffiti qui regroupe différents artistes de sa génération comme DAZE ou FUTURA. Il entre très vite dans les collections des structures les plus réputées au monde comme au MOMA de New York ou au Stedelijk Museum d’Amsterdam. Sa célébrité ne cesse de s’accroître lorsqu’il coproduit la campagne publicitaire Peter Stuyvesant avec Keith Haring. À la fin de l’année 1984, il expose au Musée d’Art Moderne de Paris durant l’exposition « 5/5 Figuration Libre France/USA » aux côtés de Jean-Michel Basquiat, de Keith Haring, de Robert Combas, de Tseng Kwong Chi, ou encore de Kenny Scharf.
Le rockeur Eric Clapton recevra en cadeau une guitare électrique taguée par CRASH, qu’il utilisera lors de sa tournée en 2001, le génie de l’artiste est alors exposé aux yeux de tous. En 2004, l’une de ces guitares, la « CRASH 3 » sera vendue par Christies pour 321 100$. Aujourd’hui ses traits sont repris pour de multiples campagnes publicitaires ou utilisés à des fins commerciales pour des marques comme Absolut Vodka, Levi’s, Handbags ou encore Tumi et Morphic. Plus récemment, il inspira, avec son acolyte DAZE, le réalisateur australien Baz Luhrmann (célèbre pour ses films Gatsby le Magnifique, Roméo + Juliette ou encore Moulin Rouge) dans la création d’une série Netflix, The Get Down, diffusée dès Août 2016. Cette dernière met en scène la vie des adolescents du Bronx et retrace la naissance du Hip Hop et du Graffiti dans les années 70. Véritable pionnier du mouvement Graffiti, il fut l’un des premier à intégrer des éléments figuratifs dans ses compositions savamment recadrées. Les codes du portrait côtoient alors les éléments de lettrage classique. Ses oeuvres font aujourd’hui partie des collections des plus grands musées mondiaux et sa reconnaissance ne cesse de s’accroître tant aux Etats-Unis, qu’aux quatre coins du monde.

CRASH

John Matos a.k.a. CRASH was born in 1961 in the Bronx, New York. At the age of 13 he was already following older teenagers in vacant lots, watching trains pass from bridges, constantly on the lookout for new graffiti pieces. His alias « CRASH » came from the numerous incidents he had with computers during his school years. Soon this name could be seen painted on trains and subways everywhere in New York. In 1979 he integrated the Studio Graffiti, a group of great artists from his generation such as DAZE or FUTURA. A pioneer of graffiti art, CRASH was amongst the firsts to integrate figurative elements in his compositions, the codes of portrait beautifully clashing with the « wildstyle » work on the letter. Early in his career, CRASH anticipated the need for street artists to combine work in the streets and gallery work. This drove him to set up and curate the « Graffiti Art Success for America » exhibition in the famous Fashion Moda art space. His own work had rapidly entered the most prestigious art collections and could already be found in New York’s MOMA or Amsterdam’s Stedelijk Museum. His collaboration with Keith Haring for the advertising campaign for Peter Stuyvesand made him a celebrity. The exhibition « 5/5 Figuration Libre France/USA » at thenMuseum of Modern Art in Paris in 1984, where his work was shown next to pieces by Jean-Michel Basquiat, Keith Haring, Robert Combas, Tseng Kwong Chi and Kenny Scharf was the sign of an even broader artistic recognition. 

You might remember Eric Clapton playing on a guitar painted by CRASH during his 2001 tour. One such guitar the « CRASH 3 » was sold in a Christies auction for $321.100 in 2004. CRASH’s work has been featured in countless advertising campaigns : Absolut vodka, Levi’s, Handbags, Tumi, Morphic… More recently, Australian director Baz Luhrmann (The Great Gatsby, Romeo+Juliet, Moulin Rouge) created a show for Netflix inspired by CRASH and DAZE. Aired in August 2016, « The Get Down » dramatizes the life of teenagers in the Bronx and the birth of graffiti and hip hop culture in the 1970’s.


DAZE

Chris Ellis allias DAZE est un pionnier du mouvement Graffiti. Né à Brooklyn en 1962, il commence à peindre dès 1976 lorsqu’il étudie l’Art et le Design à l’Université de New York. Le graffiti était alors considéré comme un acte illégal et socialement non respectable. Sam Esses, un collectionneur souhaitait pourtant introduire ces artistes de la rue dans les galeries new-yorkaises. En 1981, DAZE expose pour la première fois dans un Group Show au Mudd Club aux côtés de Jean-Michel Basquiat, de Keith Haring, de Accident ou de Zephyr. L’année suivante, l’artiste expose seul à la Fashion Moda, dans le Bronx. DAZE a su parfaitement maîtriser l’alternance de son travail entre démarche urbaine et expositions en galeries ou en musées. Il a réalisé de nombreux projets d’art publics comme une fresque pour le Star Ferry Terminal à Hong Kong , un centre commercial à Singapour ou encore une gare à Hanovre en Allemagne, en collaboration avec son acolyte de toujours, CRASH.
Parallèlement, ses oeuvres sont exposées dans les plus grands musées aux Etats-Unis et dans le monde entier comme le MOMA, le Musée de Brooklyn, le Musée de la Ville de New York ou le Musée de Groningue aux Pays-Bas. L’oeuvre de DAZE s’inscrit dans une démarche sociétale, l’artiste cherche sans cesse à interpeller la conscience populaire pour se pencher sur des débats contemporains. Il s’engage également, à travers ses fresques, pour l’écologie, mène des actions pour l’éducation ou pour soutenir les favelas au Brésil.

DAZE

Chris Ellis a.k.a. DAZE is another pioneer of the graffiti scene. Born in Brooklyn in 1962, he started painting in 1976 while studying Art and Design at the New York University. Back then, graffiti was considered vandalism, but the collector Sam Esses nonetheless tried to exhibit street artists in New York galleries. In 1981, DAZE participated in his first group show at Mudd Club with Jean-Michel Basquiat, Keith Haring, Accident and Zephyr. The year after he was having a solo show at the famous Fashion Moda in the Bronx. Since then, DAZE has managed to keep a balance between creation in the streets and gallery work. He has produced numerous pieces in public spaces around the world, in Hong Kong (Star Ferry Terminal), Singapore, Germany (Hannover Station), frequently in collaboration with CRASH.

His work has been also been shown at the MOMA, Brooklyn Museum, New York City Museum and Groningue Museum in the Nederlands. DAZE tends to uphold a socially conscious approach to his artistic work. He wants to increase public awareness on current social debates and commits himself to causes such as respect for the environment, education for all, raising funds for favelas in Brazil.


PRO176

PRO176 est un artiste urbain né en 1976 à Paris, et qui grandit dans la banlieue sud parisienne. Rien dans l’environnement familial ne le prédestine vraiment à une carrière artistique. Pourtant dès l’âge de 5 ans, il commence le dessin en autodidacte, en recopiant les personnages de Jack Kirby, célèbre dessinateur américain de comicbook. Les bandes dessinées d’Outre- Atlantique, que sa maman lui achetait à l’époque, seront ses premières lectures et l’influenceront pour toujours. En 1986, la perte tragique de son père, dont il était proche marquera son enfance et son travail en sera forcément influencé plus tard. C’est en observant un jour, la technique des deux graffitiartistes MODE2 et COLT, alors à l’affiche du festival « 89 jeunes pour l’égalité » en 1989, que le jeune PRO176 a la révélation et décide de dédier sa vie à la peinture. Travailler les lettres et le style pour le montrer au maximum deviennent alors sa priorité, et l’école est vite remplacée par les rendez-vous pour aller s’exercer sur les murs et tous les autres supports visibles possibles alors que l’enseignement artistique académique lui est refusé, pour « cause de mauvaises notes générales ». En 1996, il rejoint les rangs de l’infâme et célèbre Grim-Team. L’année suivante, rebaptisé « PRO176 », il participe à la fondation du groupe UltraBoys International. Avec Gold Jaba, Sozyone, Kool Func88, Byz, Shake et Kool Recto, ils revendiquent une nouvelle forme de graffiti, une esthétique imprégnée toujours de Marvels, de mathématiques abstraites futuristes, du constructivisme alphabétique et du cubisme Picassonic facial, brutalement raffiné. Une sorte d’Avant-Garde Pure Graffiti, ignorant toute autre vision du graffiti, supposée inutile.
C’est en 2010 qu’il intégrera le groupe des RTZ (Return To Zero), basé à Berlin en Allemagne, autres révolutionnaires de la lettre futuriste en Europe. La musique, le rap essentiellement, est une autre influence majeure de sa vie et le portera de 1992 à 2010, à collaborer sur de nombreux projets avec différents artistes, à produire trois albums (Le Cri des briques, Vocabulaire Granit, et Galactick), et sur scène, avec plus de 500 dates de concerts en France et à l’international, dont 2 dates dans le  mythique Olympia.

PRO176

PRO176 was born in 1976 in Paris and grew up in a little town in the south suburb of Paris. Nothing in his environment seemed to push him towards an artistic career. At the age of 5 however, he started drawing by himself, copying the characters of comic book artist Jack Kirby. These American comics that his mum used to buy him were and still are a major influence in his work. The tragic death of his father in 1986 made a deep mark on his childhood and subsequent work. During the festival « 89 jeunes pour l’égalité » in 1989, he was exposed to the work of two graffiti artists, MODE2 and COLT. This was a real epiphany for the young man who decided to dedicate his life to painting. Working on style and letters, showing his work everywhere became an obsession for him. As he could not integrate an academic art course, he spent all his time working on murals and any surface imaginable. He joined the notorious Grim Team in 1996. The next year, he took his PRO176 alias and co-founded the UltraBoys International crew. With Gold Jaba, Sozyone, Kool Func88, Byz, Shake and Kool Recto, they pioneered a new graffiti aesthetic throwing together Marvel characters, abstract futuristic mathematics, alphabetic constructivism and « Picassonic facial cubism ». A « Pure Graffiti » radical Avant Garde. In 2010 he joined the RTZ crew (Return To Zero), from Berlin, another group of futurist letter activists in Europe. Rap music is another major part of his life: PRO176 featured in countless projects in collaboration with major artists, has performed in more than 500 gigs internationally and released three solo albums (Le Cri des briques, Vocabulaire Granit, et Galactick).


Télécharger le dossier de presse FR
Télécharger le dossier de presse ENG